Cuba's digital destination

La communauté juive à Cuba : passé et présent

La communauté juive  à Cuba : passé et présent

En 1902, lors de l’instauration de la « République vassalisée », quelque 30 familles juives étaient installées à La Havane. Ce sont elles qui offrirent les premiers services religieux et fondèrent en 1904 la première association israélite de l’île, l’United Hebrew Congregation. Deux années plus tard, elles acquirent le cimetière de Guanabacoa pour le transformer en cimetière juif, site très apprécié de par ses valeurs historiques et artistiques.

Des juifs séfarades, expulsés de la Turquie et du Moyen-Orient et victimes d’une situation économique asphyxiante, arrivèrent à Cuba au cours des premières décennies du XXe siècle et établirent l’organisation communautaire Chevet Ahim. Ils furent suivis, dans les années 1920, par des immigrants ashkénazes, provenant de l’Europe de l’Est, pour la plupart des Polonais, Russes, Tchèques et Hongrois appauvris, qui ont été baptisés Polacos par les Cubains, indépendamment de leur lieu d’origine. En 1925, l’île dénombrait environ huit mille juifs.

En 1952, ce chiffre s’élevait à quinze mille, dont environ 75% installés à La Havane. Les autres s’éparpillèrent tout au long de l’île, sauf dans la province de Pinar del  Río. La pauvreté qui avait caractérisée la vie d’une bonne partie d’entre eux fut surmontée, cédant la place à la prospérité et au surgissement d’un secteur professionnel très respecté. Dans une période relativement courte, les membres de la communauté juive abandonnèrent les ventes ambulantes (on dit que ce sont eux qui introduisirent les ventes à crédit à Cuba) pour devenir des hommes d’affaires et des entrepreneurs prospères.

Après 1959, plus de 90% des juifs établis à Cuba, pour la plupart des chefs d’entreprise et professionnels, émigrèrent. La plupart vers les États-Unis, d’autres vers l’Amérique latine, l’Europe, voire Israël. Nonobstant, la communauté juive cubaine s’est réorganisée. Le nombre de jeunes pratiquants ne cesse pas d’augmenter vu que non seulement les descendants de mères juives, tel que prescrit par la tradition, sont acceptés, mais aussi ceux dont le père est juif ou ceux qui se sont convertis sans qu’il existe des antécédents familiaux.

Sur 1 500 juifs recensés actuellement à Cuba, seul près de 100 sont fils de parents juifs. L’augmentation du nombre de mariages, de jeunes qui apprennent l’hébreu et étudient l’histoire juive et des manifestations organisées à la bibliothèque de la communauté hébraïque laissent prévoir la revitalisation d’une communauté dont le patrimoine fait partie de l’ajiaco ou mélange qu’est la nationalité cubaine.


Principales institutions juives présentes actuellement à Cuba : Comunidad Religiosa Hebrea Adath Israel de Cuba (Acosta y Picota, La Habana Vieja)
Centro Hebreo Sefardí de Cuba (17 y E, El Vedado)
Unión Hebrea Chevet Ahim (Inquisidor 407, La Habana Vieja)
Patronato de la Casa de la Comunidad Hebrea de Cuba (13 e I, El Vedado)
Synagogue Tiferet Israel (Camagüey)
Synagogue Hakitva (Santiago de Cuba)
Cimetières de Guanabacoa, Santa Clara, Camajuaní, Camagüey et Santiago de Cuba


Septembre 2014 CET ARTICLE FAIT PARTIE DU NUMÉRO DE Septembre 2014 DE WHAT’S ON LA HAVANE LE MEILLEUR GUIDE CULTUREL MENSUEL DE VOYAGE À LA HAVANE Téléchargez notre dernier numéro de What’s On La Havane, le guide de voyages, de culture et de loisirs le plus complet sur tout ce qui se passe à La Havane, la mystérieuse et grouillante capitale de Cuba. Nous incluons des articles provenant de tous les coins de Cuba écrits par les meilleurs auteurs internationaux de voyage et de culture spécialisés sur Cuba. Notre revue digitale mensuelle en ligne peut aussi être consultée en anglais et en espagnol.


What’s On Havana What’s On La Habana What’s On La Havane September, 2014
English version
Septiembre, 2014
Versión Español
Septembre, 2014
Version Francais
  Free Download   Descarga Gratuita   Telechargement Gratuit

This slideshow requires JavaScript.

go to Cuba Travel Network site