Cuba's digital destination

Salon international du livre

Salon international du livre

La vingt-quatrième édition du Salon international du livre de La Havane, Cuba 2015, se tiendra du 12 au 22 février sous le slogan Leer es crecer (La lecture contribue à l’épanouissement). Elle sera dédiée à Olga Portuondo Zúñiga, Prix national des sciences sociales et humanistes 2010, et à Leonardo Acosta, Prix national de littérature 2006, avec l’Inde comme pays invité d’honneur.

Outre les sièges traditionnels, à savoir la forteresse de San Carlos de La Cabaña et le château de los Tres Reyes del Morro, le Salon s’étendra au Pabellón Cuba, à la Casa del Alba Cultural et au Centro Dulce Maria Loynaz où des manifestations littéraires, artistiques et académiques sont prévues.

Cette édition favorisera la rencontre de toutes les entités liées au monde de la publication avec autres représentants de l’industrie du livre.

Chaque année, les programmes professionnels, académiques et littéraires prévoient des colloques, hommages, tables rondes, conférences, lectures, remises de prix et présentation de livres, cadre idéal pour les échanges entre écrivains, penseurs, promoteurs culturels, artistes et grand public.

Le Salon international du livre est devenu la plus importante manifestation du mouvement éditorial cubain depuis ses débuts en 1982 et l’événement culturel à plus forte convocation. Plutôt qu’un espace pour acheter des livres et échanger des vues avec les auteurs, le Salon est la scène par excellence pour montrer, sous ses multiples volets, le dynamisme de la vie culturelle de l’île.

Mémoires du Salon du livre 2014

La vingt-troisième édition du Salon international, dédiée à Nersys Felipe et Rolando Rodríguez, Prix nationaux de littérature et des sciences sociales, respectivement et ayant l’Équateur comme pays invité d’honneur, a aussi rendu hommage au 200e anniversaire de la naissance de la poète, dramaturge et romancière cubaine Gertrudis Gómez de Avellaneda, l’un des grands écrivains de langue espagnole du XIXe siècle.

Le Festival du livre fondé par l’écrivain cubain Alejo Carpentier, modeste à ses débuts, deviendrait par la suite l’événement littéraire le plus important de l’île. Chaque année, des dizaines de milliers de personnes envahissent la forteresse de San Carlos de la Cabaña, attirées par les lancements de livres de tous genres de maisons d’éditions cubaines et étrangères, les réunions-débat de spécialistes, les conférences données par écrivains et éditeurs invités, les lectures de poésie, les concerts, les événements pour enfants et la foire d’artisanat. Une fois clôturé le Salon à La Havane, il est accueilli par d’autres chefs-lieux du pays.

Le premier Salon du livre tenu à Cuba a été organisé en mai 1937 aux alentours de l’esplanade de la forteresse de La Punta, sur le Malecón et sur le Paseo del Prado. Malgré la collaboration du gouvernement, il n’a eu que peu d’impact sur la vie culturelle du pays, même pas à La Havane. L’idée a été reprise dans la décennie de 1950, les sièges retenus étant le Paseo del Prado et le Parque Central, mais l’expérience n’a pas laissé de traces.

Le mois de mars 1959, juste quelque mois après le triomphe de la Révolution, a été témoin de la création de l’Imprimerie nationale de Cuba, de l’École cubaine des arts graphiques et de l’École de typographie, le but étant la production de livres pour tous. La campagne d’alphabétisation réalisée en 1961 a favorisé le surgissement d’un public avide.

Avec la création de la maison d’éditions Editorial Nacional de Cuba et le développement de différentes institutions culturelles qui contribuaient à la publication de titres d’auteurs cubains, les conditions entourant l’organisation du salon du livre ont considérablement changé. Vers le milieu de la décennie de 1960 il existait déjà une industrie nationale, un public avide et de nouveaux écrivains qui abordaient des sujets et genres divers.

Des efforts ont été déployés pendant trois années consécutives pour organiser le Festival du livre au Parque Central, mais tout est resté là. Suite à la création du ministère de la Culture en 1976, l’Institut cubain du livre à envisagé la possibilité de relancer les salons. Des ventes et présentations de livres ont eu lieu sur la petite place située entre le Centro Asturiano et les bâtiments de la Manzana de Gómez, ce qui a été très bien accueilli par le public grâce notamment à la vente aux enchères de titres attrayants et aux concours de connaissances.

Le 1er Salon international du livre de La Havane, qui a eu lieu en 1982 dans les salons d’exposition du Musée des Beaux-Arts, a été dédié au patriote et écrivain cubain José Martí, au poète Nicolas Guillén et au leader bulgare Georgi Dimitrov. Y a participé une modeste représentation de maisons d’édition et d’invités, dont des éditeurs et écrivains latino?américains. Au fil des ans, l’événement a inclus d’autres manifestations, telles la remise de prix nationaux, l’établissement d’un thème central et d’un pays invité, la création d’un pavillon réservé aux enfants, l’organisation de réunions-débat, le lancement de titres divers et la participation d’écrivains invités. Depuis la onzième édition, en 2002, le Salon quitte l’espace havanais pour s’étendre à quelque 30 villes cubaines entre le début de février et la mi-mars. Le Salon du livre est devenu l’événement culturel le plus fréquenté de l’île.

La forteresse de La Cabaña attire la présence de publics divers ayant des préférences marquées : ceux qui cherchent de nouveaux titres, ceux qui décident d’y passer de journées en famille grâce à la vue prenante sur la ville, l’offre gastronomique et le parc à jeux, et ceux, notamment des jeunes, qui cherchent les concerts organisés aussi bien l’après-midi que le soir.

Quelques données intéressantes à retenir concernant l’édition de 2014 : présentation de plus de 2 000 titres ; publication de 2,5 millions d’exemplaires ; participation de quelque 260 écrivains et intellectuels, de représentants de 140 maisons d’édition, dont 80 cubaines et 60 en provenance de 41 pays, et plus de 387 000 personnes rien qu’à La Havane. Cependant, aucun de ces chiffres n’est en mesure de refléter l’ampleur de cet événement culturel extraordinaire qui se tient dans la forteresse de La Cabaña.

Fevrier 2015 CET ARTICLE FAIT PARTIE DU NUMÉRO DE Fevrier 2015 DE WHAT’S ON LA HAVANE LE MEILLEUR GUIDE CULTUREL MENSUEL DE VOYAGE À LA HAVANE Téléchargez notre dernier numéro de What’s On La Havane, le guide de voyages, de culture et de loisirs le plus complet sur tout ce qui se passe à La Havane, la mystérieuse et grouillante capitale de Cuba. Nous incluons des articles provenant de tous les coins de Cuba écrits par les meilleurs auteurs internationaux de voyage et de culture spécialisés sur Cuba. Notre revue digitale mensuelle en ligne peut aussi être consultée en anglais et en espagnol.


What’s On Havana What’s On La Habana What’s On La Havane February, 2015
English version
Febrero, 2015
Versión Español
Fevrier, 2015
Version Francais
  Free Download   Descarga Gratuita   Telechargement Gratuit

This slideshow requires JavaScript.