Cuba's digital destination

Version contemporained’ Aire frío de Virgilio Piñera

Version  contemporained’ Aire frío de Virgilio Piñera

Electra Garrigó, écrite en 1941 et représentée pour la première fois en 1948 par la troupe Prometeo, figure sans doute parmi ses meilleures pièces. Cependant, elle a été accueillie alors avec très peu d’enthousiasme, à tel point que l’auteur a qualifié ses critiques d’« artistes ratés » et de « philistins incultes ». Cette même année, il écrit Falsa alarma, considérée comme la pièce pionnière du théâtre de l’absurde, devançant ainsi La Cantatrice chauve (1950) d’Eugène Ionesco. Aire frío, écrite en 1958, publiée en 1959 et représentée pour la première fois en 1962, a été favorablement accueillie par le public et la critique.

Carlos Celdrán, directeur de Argos Teatro, avoue : « En relisant Aire frío, ma première réaction a été de ne pas la porter à la scène. J’étais accablé. La biographie familiale de Virgilio Piñera, le tableau d’époque (la République), le passage implacable du temps, l’absurde et la répétition progressive d’événements quotidiens demandaient une construction scénique monumentale, qui dépassait mes objectifs actuels. » Pourtant, Celdrán a décidé de relever le défi en constatant la simplicité impressionnante de la structure dramatique et ses possibilités d’exprimer les intériorités d’une famille cubaine de n’importe quelle époque – y compris celle d’aujourd’hui -, en proie à la pauvreté et à l’angoisse d’une amère survie. 

Dans le cadre d’une scène sobre et unique qui représente le modeste salon-salle à manger d’une maison, se déroule le drame familial  – en quelque sorte, celui de l’auteur -, qui devient plus intense au fil du temps : le niveau de vie de la famille Romaguera demeure inchangé. Oscar, le fils poète, n’aspire qu’à écrire et à publier ; il se rend à Buenos Aires ; devant l’impossibilité de s’y établir, il décide de rentrer. Àngel, le père, perd peu à peu la vision : c’est la cécité symbolique de celui qui ne voit pas, mais qui refuse de voir. Ana, la mère, victime de déboires et humiliations, est de plus en plus malade. Enrique, le fils à succès, vit aisément avec la famille qu’il a fondée, visite de routine ses parents et frères, mais il ne pense qu’à lui. Luis, qui vit à New York, est devenu sourd. Luz Marina, le protagoniste, la seule fille du vieux couple, soutien de ses parents et d’Oscar, tombe, désespérée, dans une douloureuse angoisse infinie et éprouve le vide bouleversant de l’impuissance. Et la chaleur, personnage omniprésent dans la pièce et la mise en scène, accable, épuise, asphyxie, tue…

Celdrán a affirmé que revenir sur ces questions dans le contexte actuel a été pour lui un « exorcisme cathartique », car cette « cascade vers l’abîme » lui a permis d’éprouver la douleur à la manière de Virgilio, autrement dit faire du théâtre sous l’impulsion d’un sarcasme intense et lucide, tout en renforçant l’arsenal du grand dramaturge cubain, capable de faire face au réalisme le plus choquant à l’aide de l’absurde qui, de par sa quotidienneté, peut passer inaperçu. 

Fondé en 1996, Argos Teatro a revisité avec succès la pièce de Piñera, soutenue par la remarquable prestation de la jeune Yuliet Cruz dans le rôle de Luz Marina : organique, intense, en accordant au personnage une contemporanéité évidente dans la manière de dire et de bouger. La Cruz cache sa beauté exotique et fait cadeau d’un travail louable. D’autre part, l’expérimenté Francisco García ratifie la validité du prix national de Théâtre, reçu en 2012, dans le rôle d’Ângel qui passe d’une manière convaincante de l’euphorie à la tristesse, du cynisme à la tendresse et de l’arrogance à la vulnérabilité.

Octobre 2014 CET ARTICLE FAIT PARTIE DU NUMÉRO DE Aout 2014 DE WHAT’S ON LA HAVANE LE MEILLEUR GUIDE CULTUREL MENSUEL DE VOYAGE À LA HAVANE Téléchargez notre dernier numéro de What’s On La Havane, le guide de voyages, de culture et de loisirs le plus complet sur tout ce qui se passe à La Havane, la mystérieuse et grouillante capitale de Cuba. Nous incluons des articles provenant de tous les coins de Cuba écrits par les meilleurs auteurs internationaux de voyage et de culture spécialisés sur Cuba. Notre revue digitale mensuelle en ligne peut aussi être consultée en anglais et en espagnol.


What’s On Havana What’s On La Habana What’s On La Havane Octuber, 2014
English version
Octubre, 2014
Versión Español
Octobre, 2014
Version Francais
  Free Download   Descarga Gratuita   Telechargement Gratuit

This slideshow requires JavaScript.